real-estate-tag-line

Mes Respects ne me poser pas des questions merci

Mes Respects ne me poser pas des questions merci
En examinant de près, l’image et le statut des femmes noires dans les sociétés africaines anciennes non soumises à une influence étrangère quelconque, on constate que celles-ci sont perçues comme des déesses. La femme noire et son rapport avec l’homme, dans la société africaine de la période pharaonique mérite donc d’être analysée.

Ainsi, il est aisé de constater que même les vestiges archéologiques légués par les premiers Homo Sapiens Sapiens Africanus à travers le monde, témoignent de l’admiration des hommes pour les femmes noires. En effet, ces vestiges sont majoritairement des statuettes de femmes noires (vénus, déesses de la fécondité…).

Dès lors, on comprend que la femme noire était valorisée et vénérée dans sa société, ce qui lui permettait de jouir d’une totale confiance en elle et aussi des mêmes privilèges que les hommes.

Dans l’Afrique ancienne (Egypte/Nubie/Ethiopie)…
La femme n’est pas seulement définie par son sexe mais aussi par sa nature divine. C’est celle qui a la possibilité de donner la vie, de procréer (Messou, Messi). Sa nature profonde est donc valorisée et divinisée.
Au-delà, elle est celle qui, dans son rapport à l’homme, jouie d’une quadruple perceptions. En effet, elle est la mère, l’épouse, la déesse et la sœur. Héritée du sédentarisme et du matriarcat, cette perception sociale reflète les idéaux spirituels des africains anciens :
La divinité de la sagesse, de la vérité et de la justice (Maat) est une femme,
La protection de pharaon était confiée à une nubienne, la déesse Anouket,
Isis, était à la fois la femme et la sœur d’Osiris,
La mère est désignée en écriture hiéroglyphique par le vautour en raison de l’attention que porte cet animal à sa progéniture.
Ainsi, tout comme les déesses, les Africains anciens représentaient leur femme de couleur or (jaune, l’or est la chair des déesses) dans leurs réalisations artistiques (peintures, sculptures, etc…).
Il est encore intéressant de noter que l’homme est généralement représenté avec sa femme, ou placé entre sa femme et une déesse (exemple celle de sa localité pour un personnage important).

La littérature égyptienne nous révèle encore que les hommes, prenaient soin de leur femme et de leur vie familiale.
« Fils respectueux, tendres époux, parents attentifs et bien souvent indulgents, ils tenaient avec un zèle que l’on pourrait qualifier de méthodique, à pratiquer les vertus qu’ils avaient en grand honneur. Et maintes fois, à les en croire, ils donnèrent l’exemple aux générations futures » souligne Elisabeth Laffont (Cf. Les livres de sagesses des pharaons, éd. Folio).

Ainsi, dans la société africaine ancienne non soumise à une influence étrangère, la femme était perçue comme la complémentarité de l’homme, la maîtresse de maison, la beauté féminine personnifiée, une source de stabilité et de sagesse, une amante créative, une sœur avertie, une étincelle d’érotisme, une mère attentionnée et une future déesse céleste.

La projection divine de sa relation avec l’homme engendra le principe des représentations de la vierge à l’enfant (NB. les représentations d’Isis allaitant son fils Horus, sont les archétypes des représentations de la vierge Marie allaitant Jésus enfant) et de la Trinité : père, mère, enfant (qui deviendra dans les sociétés nomades occidentales : père, fils et St Esprit (la mère a disparu)).

Aucune fonction ou filière d’études n’était interdite aux femmes. Ainsi, dans l’histoire africaine on trouve des femmes médecins (Pesechet), pharaon (hatchepsout), reine (Nzinga), chef des armées (Amani Renas), Ministre des Affaires étrangères (Tiyi), etc… Le roi dirige avec la femme qui jouent aussi le rôle de conseillère (épouse, mère).

Dans la vision religieuse africaine, Dieu aime la femme autant que l’homme. Le couple marié forme alors une seule enveloppe spirituelle.
Cette icône de beauté fut célébrée dans le passé, par les autres peuples. La Bible fournit une preuve indéniable que la beauté noire était idéalisée autrefois (ex. Cantique des cantiques dans la Bible : « Je suis noire et belle » ou encore la Reine Shaba).

La valeur de soi s’acquiert aussi dans le regard de l’autre. Si le regard des hommes noirs sur les femmes noires est sincère, respectueux, responsable (socialement, économiquement, familialement, culturellement…), valorisant et attentionné, nul doute que cela contribuera à faire rayonner de nouveau la beauté noire dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi L’Homme Ne Peut Résoudre Ses Problèmes ?

La connaissance explose, malgré de plus grandes souffrances humaines, du mécontentement, de la violence, des guerres et de la confusion. Pourquoi une telle escalade dans le déclin de la morale, côtoyant des progrès matériels étonnants? Des armes de masse destruction mettent maintenant la survie même de l’homme en danger.

Pourquoi ? Et où allons-nous à partir d’ici ?

Le monde est rempli de problèmes, de maladies, de pollution, de pauvreté, d’ignorance, de confusion religieuse, de guerres, de terrorisme, de crimes, de violence, de famines, d’immoralité, d’esclavage, d’oppressions, de bouleversements politiques et beaucoup plus.Pourquoi? Comme le temps passe, survient plus de problèmes, pas moins! Pourquoi? Aussi, les problèmes qui existent déjà vont collectivement en s’empirant au lieu de s’améliorer. Pourquoi? À chaque occasion, l’homme a-t-il saccagé et détruit tous les efforts pour résoudre ses plus grands problèmes ?

Individuellement, les gens n’ont jamais semblé plus incapables de faire face, d’attaquer et de vaincre leurs problèmes personnels. Tout comme pour le monde en général, le passage du temps trouve les individus et les familles se noyant sous une mer déchainée de difficultés et de décadences apparemment insurmontables. De plus en plus de gens semblent complètement incapables de bien gérer leur vie.

Oui, pourquoi ?

Les hommes ont créé plusieurs inventions étonnantes, mais, ils ne peuvent créer des solutions pour leurs problèmes. L’humanité a maîtrisé le pouvoir des ordinateurs pour lui aider à gérer la vaste somme d’informations, mais les êtres humains ne peuvent correctement gérer leurs problèmes personnels. Les scientifiques ont découverts beaucoup au sujet des dimensions et de la précision de l’univers, mais ils ne peuvent découvrir les voies qui mènent à la paix. Les astronomes peuvent trouver des merveilleuses nouvelles galaxies à travers tout l’univers, mais ils ne peuvent trouver une façon de préserver la beauté et la majesté de la terre. Les scientifiques ont aussi relâchés la puissance de l’atome, mais ils sont sans pouvoir pour relâcher les réponses aux plus grandes questions de la vie. Les éducateurs ont enseigné à des millions d’étudiants comment gagner leur vie, mais pas comment la vivre.
...

View on Facebook

L'amour, la tolérance et la paix sont des beaux termes , faciles à prononcer, nous en utilisons presque quotidiennement dans notre vie, et nous conseillons les autres de les adopter comme valeurs et principes. Mais la réalité cache autre chose ou plutôt d'état de choses. A vrai dire, la réalité qu'on vit n'a rien avoir avec ces hautes valeurs sauf ce que Dieu a épargner.
Aujourd'hui, les êtres humains ont perdu leur essence humaine et leurs valeurs sublimes et ont suivi leurs plaisirs et désires que ce soit matériels ou morals, ils ont, en effet, concentré leurs objectifs sur leurs propres intérêts personnels. L'égoïsme est devenu le mécanisme qui les dirige et qui naturalise leurs attitudes.
Bien que toutes les religions aient appelé à l'amour, la fraternité et la paix, les gens ont perdu le chemin qui mène à ces valeurs importantes, et par conséquent, ils sont tombés dans la confusion des notions des valeurs et ont choisi de vivre dans un univers gouverné par le pouvoir, l'argent , les intérêts et d'autres.
Prenant l'islam, comme exemple, qui est réellement, une religion de paix, d'amour de tolérance et de fraternité selon le coran :" Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez.Le plus noble d'entre vous, au près d'Allah, est le plus pieux "verset 23 surat Alhujurat. Allah a créé l'univers et lui a donné l'ordre de s'aimer et coexister depuis Adam, il a insisté qu'il n'y a pas de distinction entre ni les nations, ni les tribus ni les couleurs ni les langues ni les ethnies, seulement l'amour est la base de tout .
L'islam est paix selon le coran :" Et nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. " Alanbia verset 107.
Il y a une sorte de malentendu et de fausse idées sur la réalité de l'islam, depuis la prophétie islamique, on a jamais forcé quelqu'un a se convertir à l'islam et cela par le témoignage du coran: "à vous votre religion, et à moi ma religion "surat Alkafirun .
Cependant, la nature humaine a changé à cause de l'égoïsme et l'hypocrisie. Chaque personne veut contrôler l'autre et l'obliger et lui imposer ses convictions et ses idées ce qui a engendré la haine, le mépris, et la discrimination, et comme retombées fatales, le terrorisme est nes comme une réalité qu'on vit tous les jours, et on témoigne ses victimes dans tous les coins du monde plus les carnages, les massacres des minorités, les guerres civiles et les cellules terroristes répandus sur tous l'univers.
Les gens ont perdu les sentiments et leurs nature adamiques , ils ressemblent plus aux animaux qu'aux êtres humains, ils ont tombés très loin sous l'esclavage du pouvoir, et du matérialisme oubliant le but réel de leur existence.
L'amour dans l'islam est une vérité de foi et l'origine des origines religieuse comme le hadith a dit :"la religion est une attitude "
Le monde souffre du problème de manque d'amour et de fraternité qui a poussé l'homme a ignorer son humanité, parce qu'il vit pour lui-même ou les autres vivent pour lui. Plus l'homme s'éloigne du chemin de Dieu, plus la haine et l'hostilité progressent entre les humains car leurs intérêts s'opposent.
Les êtres humains ont un esprit qui réalise et un coeur qui aime, une fois que la balance des deux disparaît, leurs personnalités deviennent dangereuses et ont besoin de se soigner pour les rétablir de nouveau.
La coexistence est interpellé par tous les religions, c'est une sorte de solidarité qui est construite sur la confiance et le respect afin de trouver une entente entre tous les différents côtés , et s'entendre sur les mêmes buts et les mêmes intérêts tout en travaillant pour le bien commun et loin de toues profanations des religions ou des lieux sacrés. Selon le coran, la coexistence est le seul moyen de vivre en paix, fraternité et d'atteindre les buts grandioses que l'humanité cherche "O, les croyants! Entrez en plein dans l'islam et ne suivez point les pas du diable. ."Albaqara."O gens du livre, venez à une parole commune entre nous et vous. .." C'est une invitation claire à la coexistence et la paix pour un monde meilleur et une humanité honorée.
...

View on Facebook