real-estate-tag-line

On est tous responsables de nos croyances.

On est tous responsables de nos croyances.

On se demande pourquoi nous devons vivre toute cette souffrance, toute cette dualité, toute cette séparation, cet enfermement, ce rêve éphémère, tous ces concepts et autres conditionnements, en gros toutes ces histoires ?

L’âme en porte toutes les blessures. Ne pas chercher la cause de votre souffrance, cela vient de votre ignorance, de votre aveuglement. En cet instant, vous ne vous rendez pas compte que vous ne faites qu’alimenter votre réalité, peu importe comment vous êtes avec vous-même et ainsi avec les autres, le fait que tout est votre création. Vous aurez beau crier, critiquer, blasphémer les autres pour votre souffrance, cela reste votre adhérence à l’enfermement.

On est tous responsables de nos croyances. Pourquoi ?

Pour la simple raison que l’enfermement est, une croyance, n’est qu’illusion. Où est la vérité, où se trouve la réponse à toutes ces interrogations, à toutes ces questions que l’on se pose, en tant que présence dans cet enfermement. On est victime de notre propre ignorance, on essaie de voir, mais tout nous rattache à l’enfermement. On ne voit bien qu’avec les yeux du cœur, qu’est-ce que cela veut bien dire ?

Réalisez-vous qu’on est victime de nos croyances, de ce que nous croyons être. Et que cela ne fait que concrétiser cet enfermement, dans lequel on se retrouve fragmenté, dispersé à croire que l’on est qu’une conscience.

Pourquoi cette réalité, c’est que nous avons oublié que nous n’avons besoin de rien pour être, ni de temps, ni d’espace, ni aucune dimension pour être la présence éternelle qui ne connaît aucune souffrance, aucun manque, ni la mort, ni la conscience, car nous sommes au-delà de toute illusion. L’amour et la joie éternelle, faisant de nous des êtres de lumière qui transcendent, consument tout par la lumière de l’amour.

Comprenez-vous que tout est illusion . Que rien n’existe vraiment, que la seule chose qui est au-delà de tout, est la présence éternelle qui fait de nous des êtres éternels.

Libre à chacun d’être victime de ses propres illusions ou bien d’en sortir afin d’endosser la lumière éternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 hours ago

Jean Marc Henry

Si je pouvais faire un vœu ça serait vraiment celui-là : que les gens soient un peu plus gentils.

J’ai pris conscience, il y a très longtemps, que la meilleure contribution que nous puissions apporter pour changer le monde est d’être qui nous sommes réellement avec nos forces et nos faiblesses.

En fait, c’est tellement simple que je ne comprends pas pourquoi tout le monde ne le fait pas. Il suffit de sourire, d’écouter, de voir le meilleur en chacun, de faire son possible pour aider.

La gentillesse, la gentillesse elle fait partie de notre vraie nature, elle réside en chacun de nous. Lorsqu’elle s’exprime, cela se perçoit dans le regard et émane bien au-delà que ce que l’on peut imaginer. Elle est partout et sans limite, car c’est une source d’énergie vitale pour un monde meilleur.

Et si on était simplement un tout petit peu plus gentils…

Le plus important est de réaliser que chacun de nous est vital pour ce monde. En étant vraiment nous-même, nous sommes le cadeau et les possibilités dont le monde a besoin pour changer le monde en gentillesse !

Se résigner à la facilité de la méchanceté NON pas pour moi, mais la gentillesse est un chemin bien plus difficile à prendre. Elle est un défi et une vertu dont on récolte toujours les fruits à la fin.

Un homme qui a fait une fois un bond dans le Paradis de la gentillesse, comment pourrait-il s'accommoder ensuite de la vie de tout le monde ?
...

View on Facebook

12 hours ago

Jean Marc Henry

Lettre à mon fils, mon premier grand amour.

Quand tu es né, J’ai compris ce qu’était que vivre un amour plus grand que nature. Un amour pur, vrai, plus fort que tout.

Mon Sacha, tu es unique.
Bien sûr, il n’y en a pas deux comme toi.
Tu as cette curiosité et cet enthousiasme à découvrir de nouvelles choses, vivre de nouvelles aventures pour ensuite pouvoir faire tes choix.

Mais au fond, s’il y a une chose que je ne veux surtout pas oublier, c’est à quel point c’est beau de te voir grandir. Même si ça va trop, trop vite encore un anniversaire de plus et un an de plus.

Aujourd’hui, tu gagnes encore une année, joyeux anniversaire , mais tu restes mon petit garçon adoré mon bébé a moi.

Ces derniers temps, étant séparé de toi, je me rends compte que tu m'accompagnes dans ma vie quotidienne malgré la distance. Les plus petites choses te relient à moi : je bois mon café du matin en pensant à toi. Je regarde le soleil se coucher sur la mer en pensant que tu aimerais partager ce moment avec moi. Tout ce qui me parait beau me fait penser immanquablement à toi.

Bon anniversaire mon petit bonhomme, où que je sois je t’aimerai toujours immensément et tu me manqueras toujours infiniment.

Je t'aime mon fils tu es le soleil de ma vie joyeux anniversaire., ton papa qui t'aime tellement.
...

View on Facebook