real-estate-tag-line

Nous reconstruisons

Nous reconstruisons nous-mêmes l’ordre du monde en image, à partir de données limitées, dénombrables, rigoureusement définies. Entre ces termes abstraits et par là maniables pour nous, nous nouons nous-mêmes des liens en concevant des rapports. Nous pouvons ainsi contempler dans une image, image dont l’existence même est suspendue à l’acte de notre attention, la nécessité qui est la substance même de l’univers, mais qui comme telle ne se manifeste à nous que par des coups.

On ne contemple pas sans quelque amour. La contemplation de cette image de l’ordre du monde constitue un certain contact avec la beauté du monde. La beauté du monde, c’est l’ordre du monde aimé.

Le travail physique constitue un contact spécifique avec la beauté du monde, et même, dans les meilleurs moments, un contact d’une plénitude telle que nul équivalent ne peut s’en trouver ailleurs. L’artiste, le savant, le penseur, le contemplatif doivent admirer réellement l’univers, percer cette pellicule d’irréalité qui le voile et en fait pour presque tous les hommes, à presque tous les moments de leur vie, un rêve ou un décor de théâtre. Ils le doivent, mais le plus souvent ne le peuvent pas.

Celui qui a les membres rompus par l’effort d’une journée de travail, c’est-à-dire d’une journée où il a été soumis à la matière, porte dans sa chair comme une épine la réalité de l’univers. La difficulté pour lui est de regarder et d’aimer s’il y arrive, il aime le réel.

C’est l’immense privilège que Dieu a réservé à ses pauvres. Mais ils ne le savent presque jamais. On ne le leur dit pas. L’excès de fatigue, le souci harcelant de l’argent et le manque de vraie culture les empêchent de s’en apercevoir. Il suffirait de changer peu de chose à leur condition pour leur ouvrir l’accès d’un trésor. Il est déchirant de voir combien il serait facile aux hommes dans bien des cas de procurer à leurs semblables un trésor, et comment ils laissent passer les siècles sans en prendre la peine.

à l’époque où il y avait une civilisation populaire dont nous collectionnons aujourd’hui les miettes comme pièces de musée sous le nom de folklore, le peuple avait sans doute accès à ce trésor. La mythologie aussi, qui est très proche parente du folklore, en est un témoignage, si on en déchiffre la poésie.

L’amour charnel sous toutes ses formes, de la plus haute, véritable mariage ou amour platonique, jusqu’à la plus basse, jusqu’à la débauche, a pour objet la beauté du monde. L’amour qui s’adresse au spectacle des cieux, des plaines, de la mer, des montagnes, au silence de la nature rendu sensible par ses mille bruits légers, aux souffles des vents, à la chaleur du soleil, cet amour que tout être humain pressent tout au moins vaguement un moment, c’est un amour incomplet, douloureux, parce qu’il s’adresse à des choses incapables de répondre, à de la matière. Les hommes désirent reporter ce même amour sur un être qui soit leur semblable, capable de répondre à l’amour, de dire oui, de se livrer.

Le sentiment de beauté parfois lié à l’aspect d’un être humain rend ce transfert possible tout au moins d’une manière illusoire. Mais c’est la beauté du monde, la beauté universelle vers laquelle se dirige le désir.

Quand on voit un être humain véritablement beau, ce qui est très rare, ou quand on entend le chant d’une voix vraiment belle, on ne peut pas se défendre de la croyance que derrière cette beauté sensible il y a une âme faite du plus pur amour. Très souvent c’est faux, et de telles erreurs causent souvent de grands malheurs. Mais pour l’univers, c’est vrai. La beauté du monde nous parle de l’Amour qui en est l’âme comme pourraient faire les traits d’un visage humain qui serait parfaitement beau et qui ne mentirait pas.

Il y a malheureusement beaucoup de moments, et même de longues périodes de temps où nous ne sommes pas sensibles à la beauté du monde parce qu’un écran se met entre elle et nous, soit les hommes et leurs misérables fabrications, soit les laideurs de notre propre âme. Mais nous pouvons toujours savoir qu’elle existe. Et savoir que tout ce que nous touchons, voyons et entendons est la chair même et la voix même de l’Amour absolu.

Encore une fois, il n’y a dans cette conception aucun panthéisme car cette âme n’est pas dans ce corps, elle le contient, le pénètre et l’enveloppe de toutes parts, étant elle-même hors de l’espace et du temps elle en est tout à fait distincte et elle le gouverne. Mais elle se laisse apercevoir par nous à travers la beauté sensible comme un enfant trouve dans un sourire de sa mère, dans une inflexion de sa voix, la révélation de l’amour dont il est l’objet.

Ce serait une erreur de croire que la sensibilité à la beauté est le privilège d’un petit nombre de gens cultivés. Au contraire, la beauté est la seule valeur universellement reconnue. Dans le peuple, on emploie constamment le terme de beau ou des termes synonymes pour louer non seulement une ville, un pays, une contrée, mais encore les choses les plus imprévues, par exemple une machine. Le mauvais goût général fait que les hommes, cultivés ou non, appliquent souvent très mal ces termes mais c’est une autre question. L’essentiel, c’est que le mot de beauté parle à tous les cœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi L’Homme Ne Peut Résoudre Ses Problèmes ?

La connaissance explose, malgré de plus grandes souffrances humaines, du mécontentement, de la violence, des guerres et de la confusion. Pourquoi une telle escalade dans le déclin de la morale, côtoyant des progrès matériels étonnants? Des armes de masse destruction mettent maintenant la survie même de l’homme en danger.

Pourquoi ? Et où allons-nous à partir d’ici ?

Le monde est rempli de problèmes, de maladies, de pollution, de pauvreté, d’ignorance, de confusion religieuse, de guerres, de terrorisme, de crimes, de violence, de famines, d’immoralité, d’esclavage, d’oppressions, de bouleversements politiques et beaucoup plus.Pourquoi? Comme le temps passe, survient plus de problèmes, pas moins! Pourquoi? Aussi, les problèmes qui existent déjà vont collectivement en s’empirant au lieu de s’améliorer. Pourquoi? À chaque occasion, l’homme a-t-il saccagé et détruit tous les efforts pour résoudre ses plus grands problèmes ?

Individuellement, les gens n’ont jamais semblé plus incapables de faire face, d’attaquer et de vaincre leurs problèmes personnels. Tout comme pour le monde en général, le passage du temps trouve les individus et les familles se noyant sous une mer déchainée de difficultés et de décadences apparemment insurmontables. De plus en plus de gens semblent complètement incapables de bien gérer leur vie.

Oui, pourquoi ?

Les hommes ont créé plusieurs inventions étonnantes, mais, ils ne peuvent créer des solutions pour leurs problèmes. L’humanité a maîtrisé le pouvoir des ordinateurs pour lui aider à gérer la vaste somme d’informations, mais les êtres humains ne peuvent correctement gérer leurs problèmes personnels. Les scientifiques ont découverts beaucoup au sujet des dimensions et de la précision de l’univers, mais ils ne peuvent découvrir les voies qui mènent à la paix. Les astronomes peuvent trouver des merveilleuses nouvelles galaxies à travers tout l’univers, mais ils ne peuvent trouver une façon de préserver la beauté et la majesté de la terre. Les scientifiques ont aussi relâchés la puissance de l’atome, mais ils sont sans pouvoir pour relâcher les réponses aux plus grandes questions de la vie. Les éducateurs ont enseigné à des millions d’étudiants comment gagner leur vie, mais pas comment la vivre.
...

View on Facebook

L'amour, la tolérance et la paix sont des beaux termes , faciles à prononcer, nous en utilisons presque quotidiennement dans notre vie, et nous conseillons les autres de les adopter comme valeurs et principes. Mais la réalité cache autre chose ou plutôt d'état de choses. A vrai dire, la réalité qu'on vit n'a rien avoir avec ces hautes valeurs sauf ce que Dieu a épargner.
Aujourd'hui, les êtres humains ont perdu leur essence humaine et leurs valeurs sublimes et ont suivi leurs plaisirs et désires que ce soit matériels ou morals, ils ont, en effet, concentré leurs objectifs sur leurs propres intérêts personnels. L'égoïsme est devenu le mécanisme qui les dirige et qui naturalise leurs attitudes.
Bien que toutes les religions aient appelé à l'amour, la fraternité et la paix, les gens ont perdu le chemin qui mène à ces valeurs importantes, et par conséquent, ils sont tombés dans la confusion des notions des valeurs et ont choisi de vivre dans un univers gouverné par le pouvoir, l'argent , les intérêts et d'autres.
Prenant l'islam, comme exemple, qui est réellement, une religion de paix, d'amour de tolérance et de fraternité selon le coran :" Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez.Le plus noble d'entre vous, au près d'Allah, est le plus pieux "verset 23 surat Alhujurat. Allah a créé l'univers et lui a donné l'ordre de s'aimer et coexister depuis Adam, il a insisté qu'il n'y a pas de distinction entre ni les nations, ni les tribus ni les couleurs ni les langues ni les ethnies, seulement l'amour est la base de tout .
L'islam est paix selon le coran :" Et nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. " Alanbia verset 107.
Il y a une sorte de malentendu et de fausse idées sur la réalité de l'islam, depuis la prophétie islamique, on a jamais forcé quelqu'un a se convertir à l'islam et cela par le témoignage du coran: "à vous votre religion, et à moi ma religion "surat Alkafirun .
Cependant, la nature humaine a changé à cause de l'égoïsme et l'hypocrisie. Chaque personne veut contrôler l'autre et l'obliger et lui imposer ses convictions et ses idées ce qui a engendré la haine, le mépris, et la discrimination, et comme retombées fatales, le terrorisme est nes comme une réalité qu'on vit tous les jours, et on témoigne ses victimes dans tous les coins du monde plus les carnages, les massacres des minorités, les guerres civiles et les cellules terroristes répandus sur tous l'univers.
Les gens ont perdu les sentiments et leurs nature adamiques , ils ressemblent plus aux animaux qu'aux êtres humains, ils ont tombés très loin sous l'esclavage du pouvoir, et du matérialisme oubliant le but réel de leur existence.
L'amour dans l'islam est une vérité de foi et l'origine des origines religieuse comme le hadith a dit :"la religion est une attitude "
Le monde souffre du problème de manque d'amour et de fraternité qui a poussé l'homme a ignorer son humanité, parce qu'il vit pour lui-même ou les autres vivent pour lui. Plus l'homme s'éloigne du chemin de Dieu, plus la haine et l'hostilité progressent entre les humains car leurs intérêts s'opposent.
Les êtres humains ont un esprit qui réalise et un coeur qui aime, une fois que la balance des deux disparaît, leurs personnalités deviennent dangereuses et ont besoin de se soigner pour les rétablir de nouveau.
La coexistence est interpellé par tous les religions, c'est une sorte de solidarité qui est construite sur la confiance et le respect afin de trouver une entente entre tous les différents côtés , et s'entendre sur les mêmes buts et les mêmes intérêts tout en travaillant pour le bien commun et loin de toues profanations des religions ou des lieux sacrés. Selon le coran, la coexistence est le seul moyen de vivre en paix, fraternité et d'atteindre les buts grandioses que l'humanité cherche "O, les croyants! Entrez en plein dans l'islam et ne suivez point les pas du diable. ."Albaqara."O gens du livre, venez à une parole commune entre nous et vous. .." C'est une invitation claire à la coexistence et la paix pour un monde meilleur et une humanité honorée.
...

View on Facebook