real-estate-tag-line

L’humanité a toujours été malade.

L’humanité a toujours été malade.
Elle a toujours été à l’envers et dans la confusion, parce que vous avez été éduqués dans le mensonge. Mais une bonne chose arrive aujourd’hui, au moins, quelques jeunes gens intelligents prennent conscience que tout notre passé a été faux et qu’il a besoin d’un changement radical. « Nous avons besoin d’une discontinuité d’avec notre passé.

Nous voulons recommencer, nous devons recommencer. Tout le passé a été une expérience d’une futilité totale ! » Une fois que nous acceptons la vérité telle qu’elle est, l’homme peut devenir sain. L’homme naît sain; nous le rendons fou.

Une fois que nous acceptons qu’il n’y a aucune nation ni aucune race, l’homme deviendra très calme et serein. Toute cette violence continuelle et cette agressivité disparaîtront. Si nous acceptons le corps de l’homme, sa sexualité, de façon naturelle, alors tous les genres de stupidités prêchées au nom de la religion s’évaporeront.

Quatre-vingt-dix-neuf pour cent de maladies psychologiques existent à cause de la répression sexuelle de l’homme. Nous devons délivrer l’homme de son passé. C’est tout mon travail ici; vous aider à vous débarrasser du passé. Tout ce que la société vous a fait doit être défait. Votre conscience doit être nettoyée, vidée pour que vous puissiez devenir comme un miroir pur reflétant la réalité. Être à même de refléter la réalité c’est connaître Dieu.

Dieu est juste un autre nom pour la réalité; ce qui est. Et un homme est vraiment sain lorsqu’il connaît la vérité.
La Vérité apporte la libération, la vérité apporte la santé mentale.
La Vérité apporte l’intelligence,
La Vérité apporte l’innocence.
La Vérité apporte le bonheur,
La Vérité apporte la célébration.

Nous devons changer cette terre entière en un immense festival et c’est possible, parce que l’homme contient en lui tout ce qui est nécessaire pour transformer cette terre en un paradis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ceux qui cachent leur souffrance le plus longtemps sont souvent ceux qui ont le plus de cœur.

Avoir du coeur

Avoir du cœur, ce n’est pas être faible ou mettre en péril ses chances de réussite dans la vie. Bien au contraire. Les hommes et les femmes de cœur, ceux qui prennent le temps d’accueillir et de découvrir l’autre, ceux qui ont la patience de la bonté ou l’audace imprévisible de la confiance, ont plus de chance de faire avancer finalement le monde que les violents ou les haineux, les égoïstes ou les insolents.

Avoir du cœur, c’est penser à son bonheur, mais aussi à celui des autres. Mais ça sert à quoi d’avoir un cœur ? Tout simplement à aimer et aussi à être aimer. Malheureusement, les femmes assimilent la gentillesse des hommes à de la faiblesse et les hommes assimilent la gentillesse des femmes à un manque de caractère.
Il y a des gens peu intelligent qui on un vrai sens de l’affection comme il y a des gens très intelligents qui on du mal à savoir aimer. Un élan spontané de générosité ne demande pas d’intelligence particulière.

Une personne qui a un cœur en or c’est quelqu’un qui sera là, sans rien demander en retour car tout ce qu’il fera sera fait de bon cœur et non par profit. C’est la qualité d’une personne capable de faire abstraction d’elle-même pour le bien des autres.
Les gens qui ont un cœur d’or sont souvent pris pour des faibles même si en réalité ce sont eux qui sont les plus forts car il est souvent plus difficile de faire le bien que le mal.
C’est souvent les gens les plus aimants, ceux au plus grand cœur, qui souffrent le plus, qui sont les premiers enfermés dans la cage de la solitude et de la tristesse… Peut-être parce que ceux qui n’ont pas de cœur ne peuvent pas souffrir. Il faut avoir un cœur pour souffrir. Alors j’imagine que dans la mesure où la douleur est attachée au cœur, elle est proportionnelle à sa taille et à sa sensibilité.

La plupart des gens prennent l’impassibilité pour un manque de cœur, mais c’est qu’ils ne savent pas regarder… car en définitive la personne souffre mais ne le montre pas. Bien souvent, ceux qui prétendent avoir du cœur parce qu’ils souffrent ostensiblement ne voient même pas la souffrance de l’autre. Un cœur qui s’arrête aux apparences et qui passe son temps à pleurer n’est qu’égoïste parce qu’il est entièrement tourné vers lui-même. Ceux qui cachent leur souffrance le plus longtemps sont souvent ceux qui ont le plus de cœur.
...

View on Facebook

Fête de l’indépendance : 62ème anniversaire d’une marche vers la prospérité.

La Fête de l'Indépendance offre aussi l'occasion de rendre un vibrant hommage au père de la Nation Feu SM Mohammed V qui, par sa foi inébranlable, sa détermination sans faille et son dévouement exemplaire au service de la cause de son peuple, a su mener le Royaume vers une nouvelle ère, signifiant la victoire du droit sur l'injustice et de la dignité sur l'asservissement.

«Le retour du Souverain fut marqué par des transports d'allégresse, d'enthousiasme, et par un irrésistible élan populaire vers celui qui avait symbolisé durant si longtemps le courage et l'espérance ».
...

View on Facebook