real-estate-tag-line

La terre attend

La nue, imbibée d’eau, lentement me tourmente
Passant des faux azurs
Aux tons dorés et purs
Les feux brûlent les chants, le monde se lamente.
Pluies qui regardez dans le ciel éclatant,
Grondez, la terre attend !

Le mont, le vert coteau, la prairie et la lande,
Au vent qui gronde et meurt
Prêtent de gaies clameurs ;
Le tronc du bénitier puissamment se rebande
Arbres qui vous voûtez au souffle du beau temps,
Montez, la terre attend !

Les champs couvrent le front des côtes et des plaines
Bientôt les épis mûrs
Seront rangés par neuf
Au fond de lourds greniers ; les granges seront pleines
Épis qui mûrissez près des chemins montants,
Séchez, la terre attend !

Les fleuves de tous les tons émaillent les vallées ;
Les bois sont pleins de champs,
Les champs d’oiseaux, de chants,
De blairs les mieux roulés les villes sont peuplées.
Beautés qui profitez du soleil du printemps,
Vivez, la terre attend !

La vie gonfle les jours de fêtes grandioses ;
Les soirs de doux festins
D’échos les gais matins
Les fous se rient de tout, des pauvres et des choses.
Amis qui vous moquez de la main qui se tend,
Riez, la terre attend !

Le cœur de tous les grands qu’accable la fortune
Pense trouver la paix
Au bout des airs épais.
Déjà, les oiseaux blancs se posent sur la lune,
Humains qui voulez voir le trône de Satan,
Allez, la terre attend !

La terre est le berceau de tout ce qui respire,
De tout ce qui grandit
De tout ce qui verdit
Elle est le grand tombeau de l’homme et son empire.
Années dont les échos vont jusqu’au noir antan.
Fuyez, la terre attend !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour chers amis

Si ce que tu as à raconter sur ton prochain n'est pas vérifié, n'est ni vrai, ni bien, ni nécessaire.

Tais toi !

Une des plus grandes mauvaises habitudes que l'être humain peut avoir dans sa vie c'est la médisance.

La société d'aujourd'hui a perdu ses valeurs humaines les plus élémentaires à cause de la médisance, des commérages et des ragôts.

La vie privée du collaborateur, collègue, ami, frère nous intéresse plus que notre propre vie. Nous passons notre temps à collecter des informations erronées où mensongères et nous en créons parfois .

Il y a des gens qui passent juste une journée avec toi et raconte ta vie aux autres comme s'ils avaient vécu toute la vie avec toi.

Il y a des commérages qui détruisent des foyers, des entreprises, des familles et parfois même des nations.

Si chacun s'occupait de ses propres affaires le monde allait être encore meilleur, le temps est précieux ne le gaspille pas à parler des autres.

Vous ne savez pas ce que les gens ont vécu ni ce qu'ils ont traversé alors avant de parler d'une personne réfléchis bien.

Si médire, c'est laisser parler la face obscure qui est en nous, se taire parfois peut être un moyen de donner la lumière à notre monde.

Sachez aussi que celui qui prend plaisir à entendre médire, deviendra médisant lui-même.

Soyons cette génération consciente, digne et objective qui brisera toutes ces mauvaises manies qui nous éloigne du plus important. Tournons le dos aux basses choses et participons avec rigueur à la construction d'un monde meilleur .
...

View on Facebook

L'amour est la rencontre de deux personnes imparfaites capables de combiner les différences en toute confiance. ...

View on Facebook